Publié le 10 octobre 2018 Mis à jour le 7 décembre 2018
Plusieurs types d'approches et de techniques d'analyse complémentaires ont été mis en oeuvre dans le cadre du projet DIVERSITOX.

Approche en milieu naturel

Le projet DIVERSITOX a été essentiellement conduit à partir d'un échantillonnage de terrain au cours des années 2016 et 2017. Quatre sites d'étude ont fait l'objet d'un suivi bimensuel/hebdomadaire de juin à octobre lors de ces deux années.
Sites d'étude

L'ensemble de ces sites a fait l'objet d'analyses concernant :

  • la diversité et la dynamique des cyanobactéries
  • la détection et quantification de l'anatoxine-a et de la microcystine
  • la recherche des gènes impliqués dans la synthèse de ces cyanotoxines
  • l'évolution des communautés bactériennes associées aux cyanobactéries

Approche expérimentale

Une approche expérimentale en conditions contrôlées a permis un travail spécifique concernant l'impact de l'anatoxine-a sur les bactéries. Le potentiel de dégradation de cette cyanotoxine par les communautés bactériennes a également été étudié en conditions contrôlées.


Approche culturale

En complément, afin d'isoler des souches cyanobactériennes productrices d'anatoxine-a, une approche culturale a été mise en œuvre à partir de sédiment de plusieurs lacs d'Auvergne.
Isolement souches productrices anatoxine